mercredi 27 avril 2011

Les cousines, Silent Hill et Cardiff #3

Dae fonça vers Cassie pour l'empêcher de s'envoler dans le trou noir miniature que Merlin le Môme Prodige avait invoqué, mais ça ne changea strictement rien du tout pour le chaos qui s'en suivit. (comment, pourquoi, pour quelle raison, on sait pas et tout le monde s'en fout, en fait) L'Île de la Nuit fut ravagée par le sort d'attraction du bambin, faisant voler dans tous les sens absolument tout et n'importe quoi, et ce qui devait arriver...arriva : rentré de sa virée, Armand se laissa tomber à genoux et se mit à couiner en voyant les bâtiment s'écrouler.

Kujaku en déduit qu'il était temps de regarder les dégâts au delà de ses plumes et il vit, ainsi que Dae et Amé un vampire émo ruiner son paquet en pataugeant dans ses larmes de sang alors que Cassie beuglait sur Merlin en le tenant par sa couche. Ledit Merlin qui était à rien de pleurer.
"NAN MAIS ÇA VA PAS DE JOUER COMME UN CON AVEC UNE MAGIE QUE TU MÉTRISES À PEINE, ESPÈCE DE DÉGÉNÉRÉ??!"
"Euh Cassie..."
"Ils... ils... ils ont tous casés..."
"Et c'est reparti..." se plaignit Kujaku les bras au ciel. "Je vais faire disparaître le trou noir... Mais ne me rappelles pas avant un Looooong Moment, est-ce clair?"
Daedin bredouilla un demi-mensonge, le dindon disparut, elle récupéra le bébé, qui se mit à pleurer. Amélia s'enveloppa autour d'Armand, et Cassie... se retint de ne pas drainer le mioche sous les yeux meurtriers de sa mère.
"C'est bon, je peux sortir?" finit par lancer Daniel en ouvrant un peu la porte derrière laquelle il s'était réfugié. "Wow! La vache?! C'est pire que le dernier ménage de printemps dis donc... Dis Cassie, tu crois qu'on aura le temps de tout remettre en ordre avant l'arr... Haha! D'Armand... Salut Armand..."
Il reprit la direction de la porte comme si de rien était.
"CASSANDRE!!!!" hurla Armand en se levant, faisant valdinguer sa fangirl à terre. "Tu ne m'avais pas DIT que tu les surveillerais? HEIN?!!"
"TOI, C'EST PAS LE MOMENT AVEC TES CRISES DE DÉPRIMES CHRONIQUES!!!"
"NE HURLE PAS SUR ARMAND!!!"
"SI JE VEUX, AMÉ!!!"
"C'EST À MOI! POINT!!"
"JE N'APPARTIENS À PERSONNE!!!"
"Et c'est comme ça tout le temps?..."
"COURGETTE DÉCÉRÉBRÉE!!!"
"Nan..." commença Daniel en ramassant 2-3 trucs en morceaux.
"T'ES AUSSI DESTRUCTRICE QUE TON PÈRE!!!"
"MON PÈRE?! NAN MAIS ÇA VA PAS DANS TA CAFETIÈRE LÀ!!!"
"Là, ils sont en forme!"
"Agaaa... reuh..."
"MON ARMAND!!!!! À MOI!!!!"
"O...k... Merlin, s'il te plaît, amuse-toi trésor"
"Si par 'amuse-toi', tu entends 'continue de détruire cette île et de rendre Armand aussi psychotique que possible', vas-y je t'en prie... J'espère que vous avez un bon compte bancaire, les filles. Sa collection de timbres valaient une fortune..."

Louis était adossé à la porte, son air calme ne bougeant pas de son visage, malgré la catastrophe qui avait eu lieu. Et Lestat était plié en quatre dans ce qui restait du couloir, hurlant de rire comme s'il n'avait jamais vu quelque chose d'aussi drôle de toute sa vie. Forcément, ça n'améliora pas l'humeur du 'puissant maître vampire', qui commença à lui balancer toutes les insultes possibles et imaginables à la tête. Et derrière, tout tout tout derrière, Marius eut un énorme soupir.
"Je ne peux vraiment pas vous laisser plus d'une nuit sans surveillance, c'est pas possible..."

Cassie arrêta facilement les griffes d'Amé, juchée sur Armand en regardant tout ce petit monde les yeux plisés.
"Je savais pas que c'était réunion de famille dis donc..."
"Cassie, recommence pas..." réagit Lestat.
"Les mioches" reprit Marius en entrant finalement dans le capharnaüm qu'était la pièce. "Rangez-moi tout ça, vous avez 10 minutes... Daniel, qui est cette personne à côté de toi et pourquoi les yeux de ce bébé me regardent comme s'ils faisaient une rencontre du troisième type?"
"Euh..."
"Daniel!"
"DaedinmèredeMerlinetAméliaMarius. MariusDaedinMerlin..."
"Va aider les autres maintenant, file!"
Et le Daniel fila aussi vite que possible se planquer entre Amé et Cassie qui ronchonnaient au même titre que les autres à ranger tout ce bordel.
"Bon, vous sortez d'ou alors comme ça?" (murmure de Lestat au trio débile)
"Elle (murmure d'Amé en pointant du doigt Cassie) nous a laissé en plan 5 minutes..."
"Je vous ai pas laissé en plan, Ta Mère m'a récupéré au vol..." (murmure hargneux de Cassie)
"Encore et toujours Daedin... super (murmure d'Armand). Et ensuite?"
"Elles ont débarqué plus tard avec le lardon en plus" (murmure de Daniel)
"Qui se trouve être mon frère!" (Amé)
"Ton frère jumeau !" (Daniel)
"Plus jeune que toi?" (Louis)
"Problèmes d'espace-temps et de rift..." (murmures du trio débile)
"Pourquoi ça m'étonne pas..." (Louis)
"Trop de lecture en astrophysique" (Lestat, pince-sans-rire)
"On vous dérange peut-être?" fit Marius sur le ton de la conversation agenouillé dans le cercle de vampires-qui-devaient-faire-le-ménage.
Résultat : ils formèrent une belle ligne de mort-vivant alignés qui récita un "Non m'sieur" terrifié avant qu'il ne les renvoie au boulot.
"Donc, votre fils, son frère" reprit-il. "Entre nous, il ne serait pas à la mauvaise époque?"
Dae haussa les épaules.
"Il n'est pas censé être ici, oui je sais. J'étais revenue justement pour le faire sortir et le remettre là où il devait être."
"Comme moi, quoi. T'as pas foiré ton coup avec moi, au moins?"
"Amé, c'est pas le moment..."
"S'il vous plait, les enfants... Rangez. En silence."
Marius avait beau ne pas hausser la voix, la petite bande vampirique en avait des frissons et se remit à ranger. Daniel pleurait en silence sur les cadavres de ses maquettes, Armand pleurait (moins en silence) sur ses tableaux détruits, ses télévisions massacrées et ses tapis déchirés, ignorant tout à fait le ton de son créateur.

Et à peine dix minutes plus tard, tout était rangé, nettoyé et caché dans le pire des cas, et tout le monde buvait une tasse de thé dans le silence le plus total.
Avec l'air sévère qui ne l'avait pas quitté depuis son retour, Marius observa le petit groupe.
"Alors...nous avons quelques petits soucis en ce moment, mais n'ayez crainte, JE vais tout arranger. Oui, comme d'habitude c'est moi qui vais réparer vos conneries, ça changera."
"Et tu comptes faire comment, au juste? Eclarcis-nous, je te prie...."
"Cassandre...ne commence pas..."
Cette dernière mima une fermeture éclaire sur sa bouche et le laissa continuer,recevant un coup de coude dans les côtes de la part de Louis, qui en refila aussi un à Lestat qui commençait à ricaner.
"Donc, en premier lieu, trouver comment amener Merlin dans son époque avant que l'Histoire ne commence sérieusement à s'imploser sur elle-même..."
"RIFT SPATIO-TEMPOREL" récitèrent Cassie, Amé, Daniel, Louis et Lestat. Armand qui les dévisageait comme des sucreries avariées après les fêtes.
"Ou une faille, tout simplement, les enfants! Et justement, il y en a une qui se trouve assez près..."
"Je ne voudrais pas vous interrompre, mais celle de San Andreas ne l'amènera pas à la bonne époque..." intervint Dae
"Pourquoi ça...?"
"Le Crétacé supérieur, c'est un poil trop loin. Mais ce n'est que mon avis..." *gorgée de thé.*
"Crétacé?" répéta Marius incrédule.
"C'est ça"
"Comment...?"
"Oh, un jeu stupide entre cousins... avec une nounou souffre-douleur, de temps à autre..."
"Tu veux dire que..."
"Ouais!"
"Mais c'est la fois ou..."
"C'est ça!"
"Oh bon sang!" et Cassie se mit à rire
"On peut me traduire...?" lança Marius
"La fois ou elles ont été gardés sur terre, avec les jumeaux par Legolas, la nounou. Qui s'est malencontreusement retrouvé poussé dans la cette faille il y a 2siècle et demi. Pour plus de détail, chercher Enoriel..." débita Lestat entre deux gorgées de thé
"Acroooo!!" duo débile de Dae et Cassie, regard noir de Lestat et Louis qui se marre. Marius... ne... chercha pas plus loin! Ce qui est tout à son honneur! Il finit son thé, s'en reservit une autre tasse et reprit la parole à la moitié vide et/ou pleine de cette dernière.
"Donc, cousine Daedin, une faille acceptable pour la bonne époque...?"
"Cardiff!"
Et Cassie et Louis recrachèrent leur thé sous l'absence totale d'intérêt des autres, sauf Armand, qui n'avait VRAIMENT pas envie de tout renettoyer là...
"Cardiff?? POURQUOI ENCORE CARDIFF??"
"Cassie, je te l'ai déjà expliqué... Cardiff possède la conjoncture parfaite pour le renvoyer à la future Camelot."
Amélia haussa les épaules d'un air sombre et se vautra sur Armand. Qui ne dit rien, encore un peu choqué par les évènements.
"Donc, c'est quoi le destin que tu lui réserves à mon pauvre jumeau? Moi tu me balances dans le Paris du 19ième siècle, où je suis élevée par une mère alcoolique jusqu'à mes vingt ans..."
"Et le jour de tes vingt ans, tu as trouvé l'amour de ta vie qui t'a donné l'éternité à ses côtés. De quoi tu vas te plaindre?"
"J'ai droit de me plaindre...?"
"Non Armand, tu n'as pas le droit."
"Ok..."
"Et Amé, pour ta gouverne, ton frère sera le plus puissant sorcier de toute l'Angleterre, pendant des siècles et des siècles on parlera de lui. C'est pas un bon destin ça?"
"Tes idées de 'bon destins' laissent à désirer..."

Lestat, qui jusque là n'avait rien dit, se leva et se drapa dans son manteau avec un air férocement chou.
"Cardiff...y a pas un institut Torchwood chez eux aussi?"
"Papa...je t'interdis de les massacrer, ils ne font pas chier, ils sont rigolos..."
"Même pas pour rire?"
"Même."
"Oh allez, juste une dizaine..."
"Lestat, ils ne sont mêmes pas 10 à Cardiff, alors oublie, veux-tu?"
"Même Louis!?... Bon, d'accord, j'oublie..." et il s'assit en boudant.
"Tu pourrais toujours aller t'entraîner avec papa, tu sais..." sourire innocent en plus de Daedin.
"Toi, la minie fougère..."
"Plus si minie que ça en ce moment..."
"LOUIS, je t'ai pas sonné sur le sujet!"
"Mais c'est qu'il s'enflamme vite quand on le prive de massacre..."
"Daniel, n'en rajoute pas. Lestat, suffit." et Marius se tourna vers Merlin et ses grands yeux, ainsi que sa génitrice "Vous auriez besoin de quelque chose en plus ou je peux garder ses garnements sous bonne garde?" (lesdits garnements qui se rebiffèrent tous, sauf Daniel, qu'ils n'étaient PAS des garnements?!... "et mon cul c'est du poulet XD" "Papa, n'y pense même pas!""Tu ne peux pas savoir ce que je pense puisque tu es ma chose!""Mais moi je peux et elle peut lire...""Et un point pour mon Emo d'Amour!""Pitié...")
Avec le lever du soleil imminent, les vampires allèrent tous se coucher, laissant la Puissante Mini Fougère et son marmot gazouiller en paix. ("Franchement, c'est pas comme ça que je vais faire mes huit heures de sommeil journaliers, moi!" "Tu dors pas, Dae, t'es une fougère..." "Cassie, ECRASE...")

A Cardiff, l'équipe de bras cassés regardaient les dernières indications d'activité spatio-temporel dans le monde. Entre ça et les papillons radioactifs qui volaient partout, le hippopotame qui s'amusant à aider Ianto à faire le café. Et par là on entend qu'il faisait tomber les tasses et les soucoupes.
Finalement Gwen laissa tomber son dossier et regarda Jack d'un air pointu.
"Tu te fous de nous? Ils sont juste passés en visiteurs, sans rien d'autre?"
"Veni...vidi...vici..."
"Ianto, c'est pas le moment. Depuis quand on laisse des bestioles courir à droit et à gauche et se servir de la machine à rift?"
"Depuis il y a deux heures, apparemment... Mais y a pas de mal, et s'ils reviennent, on verra bien ce qu'ils veulent."

Et justement, à ce moment précis, un grand boum! multiple s'abattit sur Gwen ("OUAIS!!!! MERCI MERCI!!!" Euh... Kujaku, pourquoi t'es là?... "Monde de Feu, chaleur et encore de feu. Je passe juste, oubliez moi!" D'accord...)
et Jack se trouva nez à nez avec un bébé aux grand yeux d'uke ("Comme son pèèèèèreeeeuh!" "Ouais, bon, ça va, j'ai compris. J'me barre..."), sa foldingue de mère elfe, la vampire déglinguée de la dernière fois et un épouvantail (Daniel donc) ainsi qu'un mioche-Armand- auquel une chose surexcitée était accrochée -Amé- et s'époussetant, Louis qui décidément ne voulait pas comprendre en essayant de se faire aussi petit que possible.

Aucun commentaire: